Cette page regroupe des données cartographiques en lien avec le bassin versant de l’Automne. Pour plus de visibilité vous pouvez utiliser les liens ci-dessous pour aller directement à la carte que vous désirez.

 


Le patrimoine naturel de la vallée de l’Automne

La vallée de l’Automne est un secteur au patrimoine naturel exceptionnel. Depuis certaines zones humides situées en bordure des cours d’eau jusqu’aux forêts des plateaux, de nombreux secteurs bénéficient d’une reconnaissance de leur intérêt biologique.

Les zones humides

Les zones humides sont avant tout des milieux intermédiaires, des interfaces entre les milieux aquatiques et terrestres. Elles sont définies à l’article L211-1 du Code de l’environnement comme “des terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année”.

Les zones humides recèlent une richesse écologique particulière et souvent exceptionnelle. Elles assurent également de nombreuses fonctions dont la société tire des bénéfices comme la protection de la qualité de l’eau et la lutte contre les inondations. C’est pourquoi leur préservation et leur gestion durable sont d’intérêt général.

La détermination de ces zones se base sur des critères liés à la végétation ou au sol donnés par l’arrêté du 24 juin 2008 modifié. La cartographie des zones humides présentée ci-dessous a été approuvée par la Commission Locale de l’Eau du SAGE Automne lors de sa séance plénière du 18 septembre 2015. Cette cartographie est annexée au projet de SAGE soumis à enquête publique du 21 octobre au 21 novembre 2015.

Les documents fournis aux communes concernant les zones humides sont disponibles à cette adresse : Documents zones humides. Vous pourrez y trouver pour chaque commune du bassin de l’Automne un atlas des l’ensemble des zones humides de la commune et des fiches résumant chaque site ayant fait l’objet d’une vérification complémentaire.

 


Les ZNIEFF

Les ZNIEFF, ou Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique, identifient et décrivent des secteurs présentant un fort intérêt biologique ou un bon état de conservation. La jurisprudence française confirme qu’il s’agit d’un inventaire ne créant pas de mesure de protection réglementaire et n’interdisant pas les autorisations d’aménagement. Cependant, il doit être inscrit dans tous les dossiers accompagnants les documents d’aménagement.

On distingue 2 types de ZNIEFF :

  • les ZNIEFF de type I : secteurs de grand intérêt biologique ou écologique ;
  • les ZNIEFF de type II : grands ensembles naturels riches et peu modifiés, offrant des potentialités biologiques importantes.

 



Les eaux souterraines

Cartes des Isopièzes des nappes de l’Yprésien et du Lutécien

Ces deux cartes ont été élaborées à partir des données fournies par le BRGM dans le cadre de leur étude sur les nappes de l’Yprésien et du Lutécien. Elles peuvent être lues comme des cartes topographiques, les courbes de niveau (ou isopièzes) correspondant aux altitudes de la nappe donnent des indications sur la situation de la nappe et le sens des écoulements. Le rapport complet de cette étude est disponible sur cette page.